A quelques semaines du début du championnat de Basketball de bujumbura, la formation de la capitale, sise plus précisément dans la zone JABE, URUNANI BBC se renforce à pas de géant, cherchant des joueurs talentueux à gauche et à droite, pour espérer retrouver le sommet du Basketball burundais, mais aussi régional.

Le club, avec des souvenirs éblouis, URUNANI a décroché leur « jackpot » en terminant la saison 2018/2019 avec la coupe des héros nationaux, remportée aux dépens du club GYMKHANA, ce qui fait que cette année. En plus de cette récompense collective (coupe des héros nationaux), l’équipe s’est vu octroyer des récompenses individuelles en 2019, comme celle du meilleur défenseur décernée à Roger, mais aussi celle du « sportmanship »remportée par le capitaine GAFYISI, celle du meilleur révélation remportée par Trésor, qui s’est imposé au phase retour; et enfin celle du meilleur fan décernée à CARI C’INYONI, lui qui ne cesse de supporter l’équipe dans les moments difficiles.

Le pari ambitieux sur la saison à venir

Même si cette année le club va se retrouver sans son meneur emblématique (Malick NGEZAHAYO), considéré longtemps comme la pièce maîtresse du système urunanien, il a rejoins l’équipe TIGERS BBC au pays de mille collines. Il faut aussi noter le départ d’Ibra parti aussi évoluer au Rwanda. Cependant, le club reste optimiste et ambitieux sur la saison à venir, notamment après avoir infliger deux défaites de suite à KERN, en matchs amical.

Rester au podium ou bien dans les quatre meilleures équipes qui disputerons toutes compétitions, n’est plus l’enjeu majeure. L’objectif de cette saison, c’est de retrouver le sommet régional, longtemps dominé par le club Urunani, notamment en 2013 et 2014.

Une marge de progression qui s’affirme…

Avec une moyenne d’âge inférieur à 25 ans, le club n’a pas tardé à lancer certaines pépites de son écurie, c’est le cas du jeune pivot Orly, considéré déjà comme un avenir certain du Basketball Burundais. C’est aussi le cas également de certains autres recrues dont Trésor venu du Target de NGOZI. En tous cas, on parlera d’un effectif homogène.

En affichant une prestation de haut niveau face à KERN, surtout au début du match, mais également aux prolongations lors du deuxième match amical, l’équipe d’URUNANI affiche une bonne marge de progression, suivant une discipline tactique, imposée par leur coach Aaron KAGABO. En plus de ce, le niveau collectif prend le devant par rapport à la saison passée.

Surmonter les paliers par rapport à l’édition précédente

Dauphin du club Gymkhana à la course au championnat et finaliste du championnat national l’année passée, l’envie de surmonter les paliers est bel et bien présent dans le vestiaire du club. Il suffit de voir la prestation livrée lors du deuxième match amical face à KERN. En tout cas, avec une jeunesse encadrée par les anciens (GAFYISI, ROGER…), l’équipe est bien soudée pour conquérir les titres.