Urunani BBC s’est récemment doté d’un nouveau comité, mené par le président Aimé Nkonyereza.  Notre équipe de rédaction a voulu aller à sa rencontre pour en savoir un peu plus sur lui, ses ambitions pour le club et le projet dont il compte mettre en place.

Aimé NKONYEREZA nouveau président du Club URUNANI BBC, pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter en quelques mots (perso, pro, sportif) ?

J’ai 50 ans, marié et père de quatre enfants. Au niveau professionnel, je suis Ingénieur Civil de formation, Directeur Général de la société de construction BECOGEC.Comme sport, je fais de la musculation, de la gym tonic et de la marche. 

Qu’est-ce qui vous a poussé à endosser cette nouvelle responsabilité ?

La motivation première est l’amour que je porte pour ce club. Ayant été aussi membre du comité exécutif du club pendant dix (10) ans de 2008 à 2018 en tant que secrétaire général, j’ai senti que c’était le moment d’apporter mon expertise dans la gestion du club cette fois-ci au poste de premier responsable du club.

Quelles sont les orientations que vous souhaitez donner au club ? Comment se compose votre projet ? 

Au niveau sportif, mon souhait est de faire d’Urunani l’équipe première dans toutes les compétitions locales et de s’armer pour rivaliser avec les autres équipes africaines. Du point de vue de la gestion de nos joueurs, on veut aussi s’assurer de tirer le meilleur de chacun sur le terrain mais aussi hors du terrain, on veut que nos joueurs soient de bons exemples qui prouvent que le sport et une vie professionnelle et sociale réussie peuvent aller de pair.  Au niveau organisationnel, c’est de s’assurer de trouver et former la jeunesse du club pour pouvoir prendre la relève dans les années à venir.

Quels doivent être les objectifs du club (pas forcément au niveau des résultats sportifs mais du club en général), et qu’est ce qui ferait de vous un président comblé ?

Le club Urunani a toujours été l’une des grandes équipes du Burundi, mais malheureusement il n’a pas pu briller dans les compétitions de la sous-région ces dernières années.  Notre but ultime est de remettre notre équipe au-devant de la scène et remporter notre 4ème coupe de la Zone 5, aller se mesurer aux autres grandes équipes africaines dans la nouvelle compétition de la NBA en Afrique BAL. En second lieu, c’est doter le club Urunani d’une organisation solide à tout point de vue pour amener le club Urunani vers le professionnalisme.

Le club a toujours compté dans ses rangs une belle équipe des jeunes de division B et elle a toujours porté ses fruits, comment comptez-vous renforcer l’équipe B et la formation de jeunes talents au sein du club Urunani ?

L’équipe B a toujours été la pépinière de notre équipe A et l’on compte renforcer l’encadrement et le suivi de cette dernière. L’équipe a mis à leur disposition un coach qui leur est dédié et l’équipement nécessaire pour pouvoir s’entraîner et s’améliorer. Urunani a la chance d’être basé dans l’un des quartiers qui a en son sein une jeunesse qui s’intéresse énormément au basketball, qui est toujours présent lors des entraînements et matchs. Nous avons initié pendant ces grandes vacances, un encadrement pour les jeunes de 10-18 ans pour apprendre les bases du basketball, les occuper et détecter les talents à un très jeune âge.

Selon vous, quel poids représente le Club URUNANI et quel est son impact sur son environnement ?

L’équipe Urunani a déjà vu émerger plusieurs bons joueurs qui ont brillé sur la scène locale ainsi que de la sous-région. C’est aussi probablement l’équipe qui possède le plus de fans du basketball au Burundi. Urunani se doit donc d’être le leader dans le basketball et inspirer la jeunesse burundaise à pratiquer ce beau jeu qu’est le basketball.

Le club Urunani compte le plus grand nombre de sympathisants au Burundi et dans le monde. Comment comptez-vous tirer un plus grand profit de cette force pour l’intérêt du club ?

Les fans d’Urunani apportent beaucoup à notre club, au terrain lors des matchs ainsi que dans la vie du club matériellement ou socialement. C’est le sixième homme lors de tous les matchs qu’il pleuve ou qu’il neige et nous les en remercions beaucoup. A part les encouragements lors des matchs, on a comme projet de canaliser les apports de tout un chacun pour garantir de meilleures conditions aux joueurs. 

Pour cette première saison de présidence, que peut-on vous souhaiter ?

Comme je l’ai dit plus haut, Urunani a pour ambition de tout rafler et aller remporter sa 4ème coupe de la sous-région afin de pouvoir se mesurer avec les autres équipes dans la BAL (Basketball Africa League). Mon autre souhait est aussi de renforcer le club du point de vue institutionnel et le doter de bases solides pour pouvoir rester au top niveau.